Tout d'abord, excusez moi les choux pour cette interruption des programmes mais la semaine à été riche en chose à faire, notamment courir après les Sexy Connards (On y reviendra, promis) ou les recherches de choses légères à mettre parce que hey baby c'est le printemps, The Spring is back quoi. Cordialement.

Donc aujourd'hui, nous allons aborder un sujet qui tient très beaucoup over à l'auteur, à savoir :

Le droit de s'habiller comme une catin

Pour ce faire, je voudrais tout d'abord citer une philosophe de notre temps, qui a dit avec beaucoup de justesse un jour :

"It's Britney Bitch"

 

Merci pour ce moment culturel nécessaire (http://www.sauvonslaculture.fr/)

Donc tout d’abord, la notion de biatch est quelque chose qui varie selon les individus, mais prenons donc un anonyme qui veut le rester qui aurait dit a l’auteur il y a quelques jours, je cite « oh non  t’as ressortis le short de piouf ! ». Ce en quoi l’auteur aurait rétorqué que « Va y t’es pas mon père t’y connais rien c’est pas un short de piouf, t’es trop taliban toi ! » (Oui l’auteur aurait quelques problèmes avec sa Caillera Interieure, qui l’ouvre beaucoup trop en ce moment).

Donc c’est quoi s’habiller comme une catin ? Une jupe trop courte, un rouge à lèvre trop rouge, un décolleté indécent (oh oui), un piercing à la langue (oh oui bis) ? Les plus extrémistes diraient qu’avant, les femmes, elles s’habillaient pas comme ça. Elles savaient se tenir, elles avaient de la classe. Mais rappelons qu’avant, elles n’avaient pas forcement le choix, et que bon niveau attitude, c’est sur que Grand Ma, elle pouvait pas trop danser style «Shakira Shakira » sur Mon amant de St Jean de Piaf.

Ca veut pas dire qu’elle aurait pas voulu le faire.

 A titre indicatif, dans l’arbre généalogique de l’auteur, y’a Arriere Grande Tante One qui a été tondu parce qu’elle avait fricotée avec les allemands (Un Seul d’ailleurs, ohlala trop pas lolilol les gens à l’époque, c’était l’erasmus de l’époque quoi) et Arrière Grande Tante Two qui est tombé enceinte pendant la guerre, c'est-à-dire un an après que son mari soit parti au front (Rest In Peace les Arrières Grandes Tantes, bande de coquines).

Le problème maintenant, c’est que s’habiller telle une catin de Sodome et Gomorrhe ne veut plus rien dire. Une jupe courte ne signifie pas un « oh oui prends moi toute », un décolleté ne veut pas dire que la demoiselle sera d’accord pour aller s’enfermer dix minutes (hinhin bande de petits joueurs!) avec un monsieur dans les toilettes. J’avoue, c’est difficile pour le mâle urbain (et de la campagne aussi, ne soyons pas bobo), vu que le rôle de la vierge et de la catin, ça n’existe plus trop. Mais c’est bien mieux comme ça (sauf pour les Catins à tête de Vierge, voir article précédent).

Donc le droit de s’habiller en catin, on peut le prendre parce qu’on a la chance de pouvoir le prendre si on veut. Ou pas. Ou si. Et on peut même se taper un allemand sans qu’on nous tonde, si c’est pas classe

Tout ça pour dire que non, monsieur de 60 ans que j’ai croisé aujourd’hui, tu ne PEUX pas me reluquer les jambes parce que j’ai mis un short. Non non non, tu enlèves desuite cet air lubrique de ton regard. Parce que le seul truc fun chez toi, c’est ton monte escalier (parce que ça c’est classe, surtout pour les retours de soirées). Merci.