De le blabla avant le sujet qui fait " I'am blue dabedidabeda dabedidabeda":


Nouvelle obsession du moment :

 

tumblr_lm6qymHLU21qdlgv3o1_500

tumblr_lmqu9eRvX01qdwgfko1_r4_500

 

James MacAvoy, qui en plus d'avoir l'accent le plus potentiellement sexy du monde (Ecossais)(je ne veux aucune remarque dessus, l'écossais, ça roule les R, et c'est juste so sexy inside, vous n'y connaissez rien), a des yeux tout simplement magnifiques. Et porte le kilt.

Et tout le monde sait à quel point le kilt est quelque chose de fantastique et merveilleux, qui donne envie de crier "James, please, take me all!".

Si, le kilt est sexy. Point.

 

Sujet du jour :


De La Femme Mysterieuse 


Avec tout l'amour que je me porte, que je vous porte, que nous nous portons, je me dois d'avouer ma triste conclusion :

Nous sommes des connasses.

Vous m'en voyez désolée de devoir faire cet aveu. Mais j'ai beau retourner le problème dans tous les sens, le résultat est le même. J'adore être de sexe féminin, j'aime tout ce qui vient avec le bagage génétique XX, les seins, les ongles vernis, les robes et pleurer toutes les larmes de mon corps devant n'importe quel film où il y a un mort/un couple qui se sépare alors qu'ils s'aiment/ un chaton.

Ce que je n'aime pas avec mon bagage génétique, le mien et le votre bande de radasses, c'est qu'il faut aussi qu'on est l'option "Mystérieuse".

Concrètement, ça, c'est véritablement chiant.

Normalement, là, vu que vous êtes toutes des amours, vous n'allez pas me faire l'affront de me dire "C'est quoi l'option mystérieuse? Moi je connais pas hihihi". Parce que vous savez parfaitement de quoi je parle. Non?

Bien sur que si.

Généralement, l'option "Mystérieuse" (mais si, le gros bouton rose à paillettes) s'enclenche quand on commence à flirter avec un individu. Elle s'enclenche même au moment précis où vous passez la main dans vos cheveux, pour faire genre je-les-recoiffe-hihihi alors que vous savez très bien qu'ils sont coiffés, vous avez passées deux heures à mettre de la laque Elseve-de-l'oréal repartie 50% dans les cheveux, 50% dans la gueule.

L'option mystérieuse, c'est ce qui fait qu'on a ce côté absolument pas naturel, absolument pas sincère. On gère nos gestes, nos mains, nos mots. Quand on écoute, on penche un peu la tête et on fronce les sourcils, l'air absorbée par les paroles de l'autre. Alors que concrètement, on sait toutes qu'on s'en fout, parce qu'en vrai, on veut juste parler de nous. Mais on fait semblant, et même quand on se prends les pieds dans la table, on lâche juste un "oh, oups!" au lieu du tellement sincère "putain de table de tes morts bordel, putain de ta race!". Notre corps est parfait, pas le moindre poil sur les jambes (Ça sera malheureusement pas toujours le cas)(surtout l'hiver)(surtout avec un legging quand il fait beau), le maquillage est propre et on le démaquillera même le soir (rare)(Non, ami Homme, tu ne sais pas ce que c'est que d'étaler du démaquillant sur un coton en mode sur-bourrée, le lendemain matin, il y a souvent du produit partout sauf sur notre tronche, option "Omar m'a tuer" sur les murs et le miroir).

Bref, le premier rendez vous, on est complétement en toc. Et ça ne va pas en s'arrangeant. Et vous savez pourquoi? Parce que viens l'époque des échanges par portable, appel, et surtout SMS.

Et là, je crois qu'il va falloir être brutale. Parce que c'est aussi à ce moment que j'ai envie de nous faire beaucoup de mal.

Mes amours, mes chéries, mes libellules de soie, mes petites tourterelles qui font "rou-o-rou-o-rou', la prochaine qui utilise avec excès le point de suspension, je l' explose façon feux d'artifice un jour de marché dans Bagdad.

Stop le point de suspension. Les trois connards de petits points ne sont pas tes amis, ils te rendent juste la plupart du temps très, très relou. Tout devient chiant avec tes trois petits points. Tout.

"J'ai passé une très bonne soirée avec toi..."

"J'ai envie de te revoir..."

"Je pense à toi..."

"Bonne nuit..."

"S'il te plait, pense à prendre le pain..."

Et le pire :

"C'est comme tu veux..."

Assumez vous. Renvoyez un franc "J'ai envie de ton pénis. Point". Vous avez de bonnes chances de réussite normalement. Tout sauf ce minaudage niais, par pitié, s'il vous plait, je me mets à genoux et je vous implore vous, vos ancètres et les dieux de la Lune et de la Terre. Foutez un peu la paix aux garçons qui doivent passer deux heures à décripter si vous avez dit oui ou non.

Le deuxième très gros point négatif de l'option mystérieuse, vous le connaissez déjà dans votre cœur. Vous savez très bien de quoi je vais parler. Si si, faites un effort. Qu'est ce qui nous rend complétement hystériques pour rien et qui nous fait nous comporter de façon illogique?

Les toilettes.

Ce qui donc pour une fille pourrait se résumer à "Moi, les toilettes? Oh, tu sais, je n'y vais jamais, c'est pas trop mon truc".

Combien de fois a t'on pu en parler, en cercle exclusivement féminin, de ce problème là? Combien d'histoires de filles qui n'y sont pas allé de toute une semaine parce qu'elles étaient en premières vacances en amoureux? Combien qui attendent que l'autre ne soit plus là, ou soit endormi en mode Ninja-de-la-night?

Je vous vois sourire, mesdemoiselles. Je sais bien que je révèle un de nos plus grand secret de tous les temps, celui qu'on on jure de garder à vie, un genou un sol, une main sur un livre représentant un utérus.

Pauvre nous. Pauvre individu aux chromosomes XX. Car ce problème ne se pose évidemment pas aux individus XY, qui généralement, s'en foutent.

Et dont notre réaction pourrait se résumer à "FERME LA PORTE PUTAIN! Et je t'interdis de me parler quand tu es dedans, lalalala je t'entends pas".

Messieurs, ceci dit, il serait aussi bon de savoir que vos histoires de transit, on s'en tape. Ca vous fait perdre des points de charisme à chaque fois, et surtout ça nous fait hurler à l'intérieur "JE SUIS PAS TA MERE!". A l'avenir, évitez. Sérieusement, en plus, on s'en fout. Pour de vrai.

Donc l'option "Mystérieuse", évidemment que c'est sympa sur le papier. Évidemment que c'est cool d'avoir l'air vaporeuse et insaisissable. Mais bon, sérieusement, pour le prochain Concret International de la Meuf, il faudra réfléchir si c'est vraiment nécessaire, cette option.Parce qu'à la longue, elle est un peu lourde, l'option. Et y'a même plus de paillettes sur le bouton.