De le blabla avant le sujet qui fait "I'm outta love can't you see Baby that you gotta set me free":

L'anglais, c'est sexy, c'est bonheur, c'est joie.

La langue anglaise a quand même le mérite d'avoir le sublime verbe "gloat", qui signifie "se rejouir avec malveillance". Une langue qui possède des verbes pour exprimer ce genre d'état d'esprit ne mérite qu'amour.

Exemple en situation :

Jean-Kéké fait son malin sur son scooter en cabrant sur une roue, et du coup se prend une bagnole.

Je sur-gloat ma mère.

Les langues étrangères, ça gère.

 

Sujet du jour :

De le les films d'horreur

et de le comment ne pas mourir dedans

 

Les vacances, ça laisse beaucoup de temps libre pour téléchar acheter de façon tout à fait légale genre Coucou-la-Fnac-je-viens-vous-acheter-des-DVD et regarder des films. Voir même, folie sociale, regarder des films à plusieurs youhou-on-est-amis-haribo-c'est-beau-la-vie.

Et dans ces moments là, il y a toujours un connard qui veut regarder un film d'horreur. Voir même parfois, c'est l'auteur elle même, Va-y jsuis pas gay, on va matter du sang t'as vu.

Vous le reconnaissez, ce comportement?

Bien sur que si, vous le reconnaissez. C'est la partie de votre esprit qui aime absolument se faire du mal, et faire des choses absolument sans aucun sens.

Cette partie de nous, nous l’appellerons Jean-Robert le Masochiste. Jean Robert, il aime bien dire des conneries du genre " Concours de Shooters!", "Jmen fous je tiens l'alcool", "les films d'horreur, ça me fait rien".Alors qu'il sait très bien qu'on gère mal l'alcool, et que les films d'horreur, ça nous empêche de dormir. Mais Jean Robert, il s'en fout, il fait genre et nous avec. Jean Robert, c'est notre petit coté "Comment je me la raconte, tous des pd sauf moi".

Inutile de dire que quand, à 5 heures du matin, la tête dans les toilettes, quand on se demande pourquoi on a fait ça, Jean-Robert, il est plus trop là. Bienvenue dans la detresse nocturne, que ça soit en train de vomir tout ce qu'on peut, ou dans le lit en train de mourir de peur pour rien "non mais ça va, la lumière je vais la laisser allumée, ça fait un petit coté groovy". Jean Robert, connard.

Donc les films d'horreur, ça se regarde à plusieurs, en faisant des commentaires de merde. Dans le lot, y'aura toujours un ami psychopathe qui n'a peur de rien pour de vrai. Les autres, ils font genre. Du genre "ahaha regarde comment elle est morte cette conne.... PLUS JAMAIS JE DORS OH GOD JEZOUS PLUS JAMAIS J’ÉTEINS LA LUMIÈRE". Dans ce cas, vous faites généralement partie des même gens qui sursautent au truc super prévisible, alias le silence puis TADADAM le tueur était caché dans l'armoire.(L'auteur assume pleinement faire partie de cette catégorie, et passe son temps à sursauter pour rien, en mode l'épilepsie c'est rigolo)

Ou mieux, le reflet dans le miroir de l'armoire de la salle de bain. Ce qui est bien sur très relou quand tu fais ton masque d'argile-et-peaux-mortes et que tu es en string. Demon, tueur, fantome, tout le monde va toujours venir se faire chier à être derrière toi quand tu refermes ce putain de placard genre "ahaha trop la déconne".  Conseil : Ne le referme plus jamais. Ahaha, t'es bien niqué le ghost, tu peux pas me la faire la blague.

En ce qui concerne les tueurs : Ils aiment bien se planquer aussi. Genre dans le jardin, la cave, et au pire dans ton placard. Je les soupçonne de sniffer un peu tes culottes en attendant, histoire de s'occuper. Parce que bon, parfois, ils attendent longtemps les cons. Toi t'es en happy hour, et ça dérape et tu rentres genre, très tard. Non seulement tu vas te faire buter, mais y'a des chances que tu te fasses engueuler "Non mais t'as vu l'heure sale trainée? Je me suis permis de ranger tes fringues par couleurs en attendant, hihihi". Un conseil : Soyez pauvre, ayez un T1. Pas de cave, pas de grenier, rien pour se planquer. Tu fais moins ta belle hein, monsieur avec le crochet de Souviens toi l'été dernier, ("De le I Know What You Did Last Summer sale pute" en VO) . Et mon armoire c'est une une ikea, une chance sur deux qu'elle te tombe sur la gueule, c'est toi qui vois.

 

souvienstoi

C'est un crochet de chez Leroy Merlin Jacqueline, remet toi

 

Les tueurs ont toujours une raison sur-à-la-con pour tuer toute la ville, souvent liée à des traumatismes d'enfance genre "han j'ai pas eu de copine avant 20 ans, comment c'est trop dégueulasse!". Alors monsieur le tueur, je suis désolée, mais moi aussi j'étais moche à l'adolescence hein. Alors le côté attention-whore, ça va cinq minutes. En clair, si un tueur masqué vous court après, arrêtez de courir, regardez le dans les yeux et dites lui "Mais sincèrement, est ce vraiment ce que tu veux? Veux tu qu'on parle de ta mère?". Ca peut marcher.

Sauf qu'en vrai, je sais que serez plutôt en mode crevard, à courir en laissant vos potes sur place en pensant "Cte conne d'Aurélie a pris du poids, c'est elle qui se fera choper en premier FALLAIT MAIGRIR CONNASSE!". Surtout que même si le tueur est en réalité une fille, quand il met son masque, il fait automatiquement deux mètres. Ce qui est un problème, surtout que bon, l'athlétisme, c'est plus votre truc depuis le collège et les cours de pentabond. Donc vous et votre gros cul, vous pouvez toujours aller vous planquer quelque part, genre trop rusée la meuf. Mais par pitié, arrêtez d'aller vous planquer sous le lit. De un, c'est toujours la que le mec viendra vous chercher (en vous tirant par les pieds lbatard, cimer les brulures du tapis et la jupe qui remonte option vue sur ta cellulite), de deux c'est bon vous avez plus dix ans merde, vous êtes plus à la boum de Xavier à jouer à cache-cache en bouffant du quatre quart. Soyer adulte, trouvez une bonne cachette. Ou genre allez jusqu'à votre voiture et barrez vous en gueulant "Ciao les nazes!".

Probabilité que le tueur soit dans votre voiture, genre "hihihi je suis planqué sur la banquette arrière chuut faut pas le dire" : 90%. (Gros déconneurs devant l'eternel les tueurs)(J'ai une twingo merde)(Et je regarde à chaque fois la banquette quand j'y monte le soir).

Dernier conseil : Passez par la cuisine et prenez vous aussi des couteaux (le tueur est toujours avec une arme blanche, les flingues c'est pour les gays). Plein. Même si en vrai, y'a souvent peu de gros couteaux dans les cuisines. Mais ça sera toujours la classe de courir en hurlant, dix couteaux à beurre dans chaque main. Badass la meuf. Exception par contre pour le tueur de Scream 2. Parce que sous le masque-qui-fait-peur, c'est Timothy Olyphant. Ce qui me ferait arrêter de courir dans la seconde pour dire "oh mon chou, je te vois venir avec ton couteau. Pose moi ça et prends moi toute". (Chance de succès : 50%).

tumblr_ljvejeopl71qzg3vso1_500

Psychopatement sur-sexy

En ce qui concerne les démons, les fantômes et tout le bordel de ceux-qui-ne-peuvent-pas-avoir-de-profil-facebook, une seule chose à dire : Bien fait pour vos gueules. Dans chaque film, le truc se pointe parce qu'il a été appelé, " le spiritisme en culotte c'est sympa". Ou alors il était déjà là, dans la maison que vous avez acheté parce qu'elle était pas chère, en mode Feuj-family. Ou alors il y a une malédiction sur vous et votre famille depuis douze siècles. Bref, ça sera le moment de régler vos conflits familiaux en mode passif aggressif avec vos parents "Oui, je vais bien et toi? Non je demande parce que moi j'ai un démon au cul, mais hein, on se demande c'est la faute de qui hein. Non mais je dis ça, je dis rien. Et puis je ne penses pas que ça t’intéresse hein, t'étais déjà pas trop présent pendant mon enfance."

Seul conseil possible: Le démon/ghost/réincarnation de votre grand mère, il fait toujours des trucs chiants genre faire tomber des trucs pour vous faire flipper. Ignorez le. Restez sur le pc, ne sursautez pas, ne vous retournez pas. Au pire hurler lui "ET TA MERE ELLE FAIT TOMBER LES OBJETS?".

Et surtout arrêtez de les provoquer bordel. C'est très relou cet excès de testostérone qui fait toujours gueuler aux héros-avec-des-testicules "Et va y fantome enculaayyy j'ai pas peur de toi". Ca revient exactement au même que de se pointer à Marseille en gueulant "PSG PSG PSG". Et même si votre fantôme à vous ne se balade pas avec une écharpe de l'OM, apprenez à faire dans la diplomatie. Acceptez qu'il vous mate dans la douche, des trucs du genre. Soyez un peu sympa, être fantôme c'est chiant, on a toujours les cheveux dans la gueule et on est toujours habillé à la mode du XVIII, même si on est mort en 2008 devant Vivement dimanche.

En résumé:

Évitez de faire des mega-fiesta-Saturday night, I feel the air is getting hot like you baby (surtout quand l'un de vos potes s'est fait démembrer de façon mystérieuse la semaine d'avant, bande de chacals), de vous planquer sous le lit, dans la baignoire (le rideau de douche putain), à côté d'une fenêtre, de dire "je vais chercher les bières à la cave"  (dire plutôt "De quel droit tu oses me demander d'aller chercher quelque chose, espèce de macho de merde tu te crois où, parité, répartition des taches bla bla"), d'avoir un téléphone fixe (c'est ringard à mort Monsieur-de-Scream, et si tu m'appelles en numéro caché moi je te hurle "vous allez arrêter de me faire chier SFR merde", et je raccroche avant même que tu ai pu faire ton malin).

Évitez d'être blonde, d'être noir, d'être le meilleur ami du héros. Ne vous sacrifiez pas pour les autres, et évitez de courir dans les étages quand vous êtes poursuivie, la sortie c'est pas par là. Ne louez pas de maison au milieu de rien ("La creuse, la destination In de vos vacances"), ne faites pas de trucs con comme la spéléologie, (The descent, ou comment mourir d'angoisse), ni suivre des inconnus parce qu'ils sont bonnes. N'allez jamais faire de visites culturelles type "visite du château hanté de là où y'a eu des morts oulala ça fait peur". Si un fantôme se pointe chez vous, partez du principe qu'il a été victime des camps de concentration (65% des cas) donc éviter de l'appeler "Cohen-ghost", c'est lourd.

Et la prochaine fois, évitez de faire votre Jean Robert, ça vous permettra de dormir cette nuit. Mais regardez sous votre lit, quand même. Au cas où.