De le blabla avant le sujet qui fait "like a virgin touched for the very first time":

Se moquer, c'est mal. Mais les mots clefs Google sont toujours autant une source de joie. D'amour. De bonheur.

Sauf que là, jeune homme, je ne comprends absolument rien à ce que tu as essayé de me dire :

"quand ai ta meuf ki te suceux tu dit esque tu boude elle te dit non tu dit tkt ai la boule droite"

Si jamais quelqu'un pense avoir la traduction, merci de transmettre à l'auteur.

D'après ce que j'ai compris, je te répondrais : Aliénor d'Aquitaine, 1204. Mais je peux me tromper.

 

De le Ta mère le petit chaperon rouge

(ou la gentillesse, c'est pour les gays)

 

Même si le temps ne le montre pas, l'été est bien là. Et même si de soleil il n'y a point, les écharpes sont également absentes. Les cols roulés aussi. Et même les pulls. En clair, on a une vue sur nos seins aussi dégagée que la vue sur les étoiles en aout, genre hihihi regarde mon 90D et fais un vœu.

Le problème, c'est que du coup, il y a forcement le retour de notre ami Le Relou De La Rue. Et son ami Le Relou du Bar, voir Le Relou Du Café. Bref, les espaces publiques, ça sert à rien, c'est toujours infestés. Et les Relous, c'est pas comme les vampires, on peut pas les bloquer à la porte en mode "lalala tu es un ennemi, tu peux pas rentrer vu que je ne t'ai pas invité" (Sinon ça aurait bien servi à la Pologne en Septembre 1939)(yeah, world war two joooke).

alienor-aquitaine

Chaudasse Nonore

Le problème avec le fait de boire un verre entre filles, c'est que certains prennent ça pour une invitation à la drague. Surtout si vous êtes deux. Surtout si vous êtes bonnes. Même si vous êtes en train de parler de sujet hautement sexy comme "non mais tu vois, je ne voudrais pas reproduire les schémas familiaux en terme d'estime de soi et de relations aux autres". Vous pourriez parler de physique quantique que le Relou de base ne verrait que vos seins. Ou votre cul. Ou les deux. En clair, vous n'êtes qu'un vagin parlant. Une proie. Quelque chose à choper puisque lui vous désir.Et votre désir à vous? A non mais ça, on s'en fout hein.

Une fois que le Relou a lancé sa phase d'attaque, il ne comprends pas qu'on puisse se refuser à lui. Pire, que l'on n'en ai absolument rien à foutre de lui. Merci Jean Pierre mais va boire ta bière ailleurs merde, je parle de problèmes de cystite avec mes copines t'as vraiment envie de participer?

Mais il y a un problème. Car depuis toute petite, on nous éduque avec de beaux principes : lave toi les dents le soir, va démêler tes cheveux, ne louche pas sinon tu vas rester coincée (L'ophtalmologie c'est pour les putes), arrête de mettre le feu à ta chambre.

Et surtout les plus grands :

Sois polie.

Ne parles pas aux inconnus, ma fille.

Alors on est un peu prises au dépourvu quand on grandit, et que les inconnus, et bien ils font rien qu'à vouloir nous parler ces connards.

Et comme ils insistent, nous, on sait juste refuser poliment. Et chose étrange, chose curieuse, un refus poli signifie dans la tête de certains "oh oui, insiste encore, je vais finir par dire oui".

Alors qu'un refus poli messieurs, ça veut dire Mon dieu même si tu étais la dernière chose vivante sur terre, je préférerais me taper les barreaux de ma chaise (youpi y'en à quatre).

On ne nous apprends pas à envoyer balader les gens.

Je rectifie :

On ne nous apprends pas à envoyer se faire foutre les gens, mais va baiser ta mère bordel.

L'histoire du petit chaperon rouge, elle nous dit juste de ne pas parler aux inconnus, parce qu'après ils bouffent ta mère grand et c'est pas hyper sympa.

- Bonjour, Petit Chaperon rouge, dit le loup. (Habituellement, le Relou rajoute un mot du genre : Belle, jolie, charmante, seins, regarde ma bite).
- Merci à toi, et bonjour aussi, loup. (Le Red Chaperon est particulièrement conne, aussi)
- Où vas-tu de si bonne heure, Petit Chaperon rouge ?
- Chez grand-mère. (Variante anti relou : Jsais pas, je pensais aller me taper ta mère, j'ai une heure de libre)
- Que portes-tu sous ton tablier, dis-moi ?(Putain de pervers dégueulasse)
- De la galette et du vin, dit le Petit Chaperon rouge ; nous l’avons cuite hier et je vais en porter à grand-mère, parce qu’elle est malade et que cela lui fera du bien. (Dans le cul l'industrie pharmaceutique, la galette et le vin, y'a que ça de vrai)
- Où habite-t’elle, ta grand-mère, Petit Chaperon rouge ? demanda le loup (On notera qu'il se contrebalance que la mère grand elle soit en train de crever, cimer le loup)
- Plus loin dans la forêt, à un quart d’heure d’ici ; c’est sous les trois grands chênes, et juste en dessous, il y a des noisetiers, tu reconnaîtras forcément, dit le Petit Chaperon rouge.( "tu reconnaîtras forcément?" Ca s'appelle engager quelqu'un pour buter la vieille à ce stade là).

 

Relous

Et tu te doutes pas de quelque chose de louche, con de toi de Red Chaperon?

Et là, la morale de l'histoire, elle ne marche pas trop. Parce que si le Red Chaperon, elle n'avait pas parlé au loup, ça n'aurait rien changer. Il aurait continué à lui parler, lui. En mode "Et va y pourquoi tu t'en vas, tu veux pas qu'on discute un peu, si, jte dis t'es charmante jvoudrais faire connaissance avec toi, et ce tablier la vie de ma reum la louve, il te va trop bien".

En vrai, la morale à dire aux petites filles, ça serait "Si un inconnu te parle, envois le mourir". Parce que concrètement, la Red Chaperon elle aurait du dire : "Bon mon mignon t'es gentil mais tu l'ouvres encore, je vais chercher tous les putain de bucherons de cette putain de forêt et on te fout tellement ta race que même ta mère elle va pas te reconnaitre. JTE BAISE MOI PUTAIN JTE BAISE".

Pas de double meurtre par la suite. La mère grand, elle peut continuer à regarder Derrick tranquille, jamais un loup viendra la bouffer alors qu'elle était entrain d'attraper une bouteille d'Hepar (un esprit libre dans un corps libre). La petite, bien que conne, ne finira pas le ventre du loup. Vu comme elle est futée, elle finira surement enceinte en mode Aurélie n'a que quinze ans mais elle attends un enfant. Et il n'y aura pas besoin d'un chasseur pour sauver tout le monde à coup de hache. Et vu l'état d'alcoolémie de ces derniers, c'est pas plus mal.

C'est l'été, il fait beau, et vous êtes bien plus bonnes qu'en hiver avec votre teint verdâtre en mode "coucou je suis un épinard". Arrêtez de vouloir être polies avec les Relous, envoyez les mourir dès la première phrase. Pas de "tu as l'heure s'il te plait?", de "Je peux te poser une question?", "Vous êtes seules les filles ce soir?". Et quoi qu'ils puissent dire, on peut porter des décolletés jusqu'au genoux et des jupes au dessus et ne pas vouloir engager la conversation avec des mecs qui ont le QI de notre protège-slip. On ne doit rien à personne, pas même une conversation. Ni au loup, ni aux Relous.