De le blabla avant le sujet qui fait "papi papi papi Chulo":

 Mes petits choux de Google:

- "une femme qui fait le premier pas est ce une femme liberee" : Tout dépend de ce que tu appelles "premier pas" mon petit lapin. Si premier pas = pipe dans l'ascenseur de chez toi, alors oui certes, peut être. Si premier pas = envoyer le premier sms qui dit "J'aimerais bien boire un verre avec toi... "(oui, je sais très bien que vous continuez les trois-petits-points-du-suspens), ça veut juste dire que t'es lent à la détente.

- "Ma poitrine ne colle pa" : Ca fait plusieurs fois que tu viens ici avec ces mots, ma petite biche. Mais je ne comprends absolument pas ce que tu veux. Tes seins ne collent pas? C'est à dire? Ils ne vont pas avec le reste du corps ou tu es triste parce qu'ils ne font pas option colle à papier peint de chez Leroy Merlin? Tu veux jouer à Spiderman ou quoi Françoise?

 

Sujet du jour :

De le La bière PT’ASS blonde, c'est tellement drôle

(et De le cheveu, et de sa couleur)

 

Énervons nous tout de suite, comme ça ça sera fait :

La société Victa Business SARL (ouais, je me renseigne, demain je vous envois des têtes de tofu morts en signe de protestation), a eu l'excellente idée de lancer une bière blonde baptisée PT’ASS qui doit donc se prononcer « pétasse ».

Ouhouhou qu'est ce qu'on rigole avec Kevin du Marketing.

Surtout quand le Kevin, il nous pond un slogan qui dit « Une blonde qui va vous faire tourner la tête ».

Et puis bon, Kevin, c'est pas le dernier pour la déconne, alors il en rajoute avec la phrase pour inciter à partager le lien sur Facebook :

« Une bière (une blonde aussi d'ailleurs) ça se partage, pensez-y ! ».

Kevin? Ta gueule.

petassetamere

De le Gros Lourd

 

Je n'ai jamais eu d'identité capillaire, et mes cheveux passent leurs vies de cheveux libres à se prendre des colorations. Je pense que ça tue des bébé dauphins tout ça, je m'en excuse. Mais rester figée dans une couleur capilaire provoque angoisse, spasme et mort. C'est ennuyeux.

Il était une fois une petite fille qui jouait à Pokemon sur sa gameboy, et qui découvrit sa premiere crise de confusion extreme. Pour les gens qui ne connaissent pas (Non, ce n'est pas de la faute de l'auteur si vous êtes vieux)(bisous bisous), il existe un pokemon qui s'appelle Evoli:

evoli

 HAN SA MERE LA PUTE COMME IL EST MIGNON

Et donc ce petit Pocket Monster, il pouvait évoluer mais seulement avec des pierres (je ne sais plus ce qu'il fallait lui faire, surement lui lancer sur la gueule en hurlant "EVOLUE ENCULAAYY"). Il y avait trois pierres, et selon laquelle tu lui filais, il évoluait en un pokemon entierement différent.

An-goi-sse.

La petite fille n'a jamais pu faire évoluer son Pocket Monster, tétanisée à l'idée de choisir quelque chose d'irréversible, et de ne pas pouvoir avoir plusieurs choix. Et s'il voulait avoir deux pierres en même temps? Et s'il voulait changer après? Et pourquoi je le forcerai à être quelque chose qu'il ne veut pas être? Et est ce qu'il sera plus heureux avec une identité définie? Est ce qu'il n'est pas mieux dans cet état, à se dire "je peux être tout ce que je veux"?

An-goi-sse A-po-ca-ly-pti-que.

(Tout ça pour un jeu à la con où un gamin, Sacha-le-feuj, attrape tous les pokémons qu'il croise parce que c'est gratuit.)(Et les enferme dans des mini balles en leur disant "Gniii on sera amis pour toujours maintenant gniii on sera heureux tous ensemble")(Très sains, les jeux japonais).

 

Qelques années plus tard, la petite fille fit couper ses longs, longs cheveux blonds. Et les fit teindre en rouge.

Et recommenca avec sa crise identitaire, et sa peur des changements définitif

Puis devenue brune.

Puis rousse.

Puis rose.

Puis se fit déshériter.

On aura bien compris que la petite fille, c'était l'auteur (Whoua le twist de ouf malade). Et l'auteur peut témoigner qu'il n'y a rien de moins constant que la couleur de ses cheveux. Parce que ça n'a pas vraiment d'importance. C'est clair, c'est foncé, c'est coloré. C'est sympa, mais ca ne nous définit pas. Ca reste des cheveux, et mis à part dans Avatar où ça sert à se brancher sur un cheval (Serieusement?), un cheveu, ça sert pas à grand chose.

avatar6

Telechargement des fichiers MoiJaimeLeFoin.bmp en cours

Les cheveux, ça sert juste à être classées par les plus cons, dans un ordre de valeurs arbitraires. Une blonde sera toujours plus facilement baisable qu'une brune, c'est la règle. C'est la mélanine de ton cheveu qui détermine qui tu es, c'est bien plus facile pour tout le monde. Les blondes, ça se baise, les brunes, c'est pour être en couple. Car particulier des rousses, j'imagine le combo roux = couleurs chaude = baise.

Mourir.

Kevin, faudra quand même que tu revois ta publicité de merde. Parce que le partage, moi, ça me dérange très fort. Moi et mon implantation capilaire blonde, on est pas forcement d'accord pour être partagée entre toi et tes connards de potes. Au dernières nouvelles, je suis pas une putain d'image Panini.

Moi, mes cheveux, mes yeux, mon cul, mes seins, et même ma rate, on fait parti du tout global qu'on appelle plutôt individu. Qui peut même apprécier la bière parfois. Mais qui est pas sur-fan de l'humour de gros beauf de ta marque. Ni de l'idée de partage de son soi-même.

Ca, c'est dans tes fantasmes Kevin. Blonde, brune ou rousse. Juste, et uniquement, dans tes fantasmes.

Connard.